« Cette innovation a le potentiel de changer le monde »,
se réjouit alors Mohamed Bridaa, le directeur général de Microsoft en Tunisie.