Les énergies renouvelables ont représenté 90% des nouvelles capacités de production électrique en 2015, les émissions globales de CO2 provenant du secteur de l’énergie ont stagné pour la deuxième année consécutive malgré une croissance mondiale de 3%, écrit l’organisation écologiste. Parmi les énergies vertes, le solaire a vu son prix chuter de 80% entre 2009 et 2015, permettant à cette technologie de se diffuser bien plus largement. D’ailleurs, « les investissements mondiaux dans l’électricité et les carburants renouvelables ont atteint un niveau record l’an dernier » avec 286 milliards de dollars, met en avant l’ONG, avec dans l’ordre la Chine, les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni et l’Inde.