La pile à combustible microbienne de chez les Hollandais

pile à combustible microbienne de chez les Hollandais

La société Plant-e qui est d’origine hollandaise a également fait ses preuves dans cette course à l’énergie électrique verte.
L’initiateur du projet est un ingénieur nommé Marjolein Helder. Le projet hollandais est basé sur l’exploitation des enzymes rejetés dans le sol qui sont issus de la photosynthèse d’une ou de plusieurs plantes. Comme une plante n’utilise pas en totalité les énergies transformées au cours de la photosynthèse, elle rejette dans le sol des enzymes qui ont une grande potentielle énergétique.
C’est donc dans le sol qui avoisine les racines de la plante que cette source d’énergie est stockée.