Les Champignons (1)

Qu’est ce que la mycologie
 Qu’est ce qu’un
champignon
 Dangerosité
 Méthodes d’identification
des groupes et des espèces
 Cueillette
 Herbier national
 Références
 Photos d’esp

Zingiber Officinale

Mettez-le en terre
-*/*- La dernière chose qu’il vous reste à faire
est de le mettre en pot, racines vers le bas,
en laissant un peu dépasser le bulbe de
terre.
-*/*- Pour la terre, faites avec ce que vous avez
sous la main :
il poussera très bien dans
tous les sols !
-*/*- Mettez le pot dans la pièce la plus chaude
et la plus ensoleillée de votre maison si
-*/*- c’est l’hiver, ou dehors, si c’est l’été.
Attendez quelques semaines…
-*/*- Et servezvous !
*/* Le gingembre pousse relativement
vite.
-*/*- Il devient un vrai buisson au bout de 6
mois.
-*/*- Sa racine grandira « toute seule », et se
démultiplie au fur et à mesure.
Vous pouvez faire votre bierre ...

Clic Le gingembre Zingiber

S@Vë...

 👍 Officinale

Le gingembre est une plante tropicale aux milles vertus.

Son goût est très puissant et intéressant en cuisine : on peut utiliser son rhizome mais aussi ses feuilles et ses tiges. Comment le reconnaître ?

🐦 Ce printemps

La  RECETTE DE LA BIERE DE GINGEMBRE....C'est facile...

-*/*-  🐦 Ingrédients

🐦Pour 1 litre de limonade

🐦• 80g de racines de gingembre bio

🐦• 1 citron bio

🐦• 1 litre d’eau ( stérilisée) 

🐦• 80g de sucre

🐦• Levure de boulanger

Tutoriel pour bien jardiner...

C’est maintenant que les feuilles sont les meilleures

droite, c’est une jeune feuille d’ail des ours, et à gauche… -*/*- une petite feuille d’arum.

-*/*- L’arum ne vous tuera pas, mais vous fera juste bien mal au ventre ! 🙂

-*/*- Pareil pour le muguet : les feuilles y ressemblent un peu et poussent aussi en tapis, comme ici

 

 

 


Chère lectrice, cher lecteur, 

Nous sommes fin mars, c’est l’heure de l’ail des ours !!

Je fais mes réserves chaque printemps : ça a un goût d’ail un peu citronné, léger… J'aurais du mal à vous le décrire, parce que je trouve qu'il n'a pas vraiment d'équivalent ailleurs.

C’est doux et puissant, ça nettoie le corps au début du printemps, et ça pousse partout en tapis denses. 

Il n’y a qu’à se baisser, alors beaucoup pensent que c’est facile d’en cueillir.

Sauf que c’est aussi très facile à confondre.

Des dizaines de promeneurs tombent dans le panneau chaque année. Ils prennent du muguet pour de l’ail des ours, mélangent une petite feuille d’arum à leurs récoltes...

…et ils finissent le repas pliés en deux de douleur.

Il y a 3 règles très simples pour ne pas se tromper en cueillant de l’ail des ours.

Les anciens et ceux qui en cueillent depuis des années les connaissent bien, mais on dirait que les articles d’internet les ont un peu oubliées. 

J’ai décidé de vous les expliquer aujourd’hui, pour vous éviter de vous tromper 🙂
 

Ruée sur l’herbe du printemps


L’« ail des ours » c’est la plante sur laquelle les ours se ruaient au sortir de leur hibernation. 

Ils en mangeaient des quantités astronomiques après la longue saison du repos, et repartaient revigorés, prêts à chasser à nouveau.

Pour les hommes, c’est un peu la même chose 🙂

 

 

 


Les molécules actives de l’ail des ours dynamisent notre circulation sanguine, ont un effet dépuratif sur notre corps et l’aide à faire le ménage après la saison des repas chargés.

Sa vitamine C donne un coup de fouet, et ses actifs antiseptiques et antifongiques nettoient le système digestif. 

Voilà pourquoi des légions de promeneurs en cherchent dans les bois chaque printemps. C’est très bon et en plus c’est très puissant.

Ça se mélange bien avec nos plats. Vous verrez, c’est facile à cuisiner et ça relance les corps après le froid.
 

 

 

En pesto

En omelette

 

Facile à trouver, facile à confondre


Le problème de l’ail des ours, c’est qu’une fois que vous en repérez une feuille, vous en avez mille autres sous la main, prêtes à cueillir, parfois sur des kilomètres :
 

 

 

 


Sauf qu’au milieu de ces feuilles… il y a des intrus !

En le ramassant par poignées entières, on ne s’en rend même pas compte. 

Regardez : 
 

 

 

 


À droite, c’est une jeune feuille d’ail des ours, et à gauche… une petite feuille d’arum.

L’arum ne vous tuera pas, mais vous fera juste bien mal au ventre ! 🙂

Pareil pour le muguet : les feuilles y ressemblent un peu et poussent aussi en tapis, comme ici : 
 

 

 

Du muguet des bois

De l'ail des ours

 


C’est à cette saison que les jeunes cueilleurs se « font avoir ».

Les fleurs ne sont pas encore sorties, les feuilles ont vaguement la même forme.

Je peux vous dire que jamais personne ne se trompe dans ma famille, et pourtant nous ne sommes pas des chercheurs en botanique… 🙂 C’est parce qu’on sait quoi regarder pour être sûrs !
 

Regardez le pétiole !


Le premier conseil est simple : regardez la tige qui porte cette feuille.

Si elle est allongée et blanche, et que chaque feuille part d’une tige, comme ici, vous avez affaire à de l’ail des ours. 
 

 

 

 

Cette tige, on l’appelle un pétiole

 


Si les feuilles sont enroulées entre elles quand elles sortent du sol… C’est probablement du muguet (toxique).

Voilà le schéma qu’a fait Mathilde Simon, la botaniste de ma revue, pour vous montrer la différence : 
 

 

 

 


Autres « trucs » de reconnaissance :

  • La feuille de l’ail des ours est très douce, et fragile, celle du muguet est coriace et épaisse
  • La couleur de la feuille d’ail des ours est d’un vert plus tendre, celle du muguet d’un vert plus foncé

Une fois que vous savez tout ça, vous ne vous trompez plus 🙂
 

On vous a fait plein de photos à emmener avec vous dans les bois


L’ail des ours a 3 plantes « jumelles » qui ne se mangent pas.

Le muguet, le colchique et l’arum.

On vous a fait des photos pour chaque, pour être sûres qu’il n’y ait plus de doute 🙂
 

 

 

 


On a mis tout ce qu’on savait dans ce numéro de notre revue :

    -    Dans quel type de forêt vous trouverez à coup sûr de l’ail des ours (petit indice : suivez le cours de l’eau…) p.9

    -    Comment reconnaître une « bonne feuille » encore tendre et bien parfumée p.7

    -    5 indices clés pour le différencier de ses jumelles toxiques p.9

    -    Notre meilleure recette de pesto sauvage

    -    Le meilleur moment pour partir les cueillir (après, elles ont moins de goût)

    -    Comment utiliser les fleurs aussi en cuisine... p.8

    -    La recette d’avant pour vous faire une huile de massage anti-inflammatoire, avec des feuilles fraîches
 

 

 

 


On a mis tout ce qu’on aurait aimé qu’on nous dise quand on en a cueilli pour la première fois. 

Les abonnés à ma revue recevront ce guide dans 2 semaines, dans leur boîte aux lettres. 

Si vous en avez envie, je vous propose de lire maintenant, ce petit guide spécial ail des ours, en avant-première et en version numérique 🙂 !

Je l’envoie par mail à tous ceux qui essaieront ma revue de cueillette sauvage : Cueillir

Dans Cueillir, je vous parle d’une plante sauvage par mois. Je vous apprends à la manger, à la reconnaître, à l’utiliser en remède. 

Dedans, je vous raconte les histoires des anciens et je vous donne leurs recettes : du sirop de sureau, de la confiture de mûre, un cataplasme au plantain…

Chaque numéro vaut 3 euros et vous pouvez arrêter votre abonnement quand vous voulez. 
 

 

 

C’est maintenant que les feuilles sont les meilleures


En fait, c’est très exactement maintenant que ces feuilles sont les meilleures à cueillir : 

  • Leur goût est plus puissant quand elles sortent juste de terre
  • Elles ont le plus de propriétés au tout début du printemps, quand elles ne sont pas encore en fleur 
  • Et leurs feuilles sont particulièrement tendres et vertes (elles ont connu à peine quelques pluies, et quelques épisodes de froid), pas encore « fermes »

J’ai fait ma réserve le week-end dernier, et j’ai trouvé les conditions idéales ! 
 

 

 

 


J’espère que notre guide vous aidera à en récolter plus (et mieux).

En tout cas on a tout fait pour, et j’aime beaucoup ce numéro. 

N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos récoltes et de vos recettes à cette adresse : mcombes.nea@gmail.com. Je suis curieuse de voir ça !
 

 

 


À très vite,

Mathilde Combes

 

 

Pour découvrir mon site internet, rendez-vous ici.

Retrouvez Nature & Autonomie :

 

 

 

On vous a transféré cette lettre et elle vous a plu ? Vous pouvez vous inscrire gratuitement pour la recevoir directement dans votre boîte email en cliquant ici.

La lettre Nature & Autonomie est un service d'information gratuit de Totale Santé SA
Totale Santé SA, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE
 

 


Vous recevez ce message à l'adresse loukil@videotron.ca car vous avez souscrit à la lettre Nature & Autonomie. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite, rendez-vous sur notre page de désinscription.
 

 
  • Ruée sur l’herbe du printemps

    -*/*- « trucs » de reconnaissance :

    -*/*- La feuille de l’ail des ours est très douce, et fragile, celle du muguet est coriace et épaisse
    -*/*- La couleur de la feuille d’ail des ours est d’un vert plus tendre, celle du muguet d’un vert plus foncé

  • Regardez le pétiole !

    -*/*- Le premier conseil est simple : regardez la tige qui porte cette feuille.

    -*/*- Si elle est allongée et blanche, et que chaque feuille part d’une tige, comme ici, vous avez affaire à de l’ail des ours

  • Ne pas confondre

    -*/*- Cette tige, on l’appelle un pétiole


    -*/*- Si les feuilles sont enroulées entre elles quand elles sortent du sol… C’est probablement du muguet (toxique).

    -*/*- Voilà le schéma qu’a fait Mathilde Simon, la botaniste de ma revue, pour vous montrer la différence :

Vous pouvez également donner à un enfant son propre lit surélevé,

Regardez ça,
*/*- 🐦on dirait du cresson. Même goût, mêmes feuilles mais juste à nos pieds…
*/*- 🐦 C'est la cardamine des prés ! La seule et l’unique
-*/*-Quand je tombe sur une de ces rosaces, je ne la laisse pas filer. J’aime son goût poivré, relevé, ses feuilles craquantes.

*/*- 🐦 Le vent ressème tout seul les graines de cette petite merveille alors il y en a littéralement partout, dans les fissures des trottoirs, des murs, dans les champs, clairières, forêts…

C’est l’avantage.
*/*- 🐦 Elle est si répandue qu’il suffit de se pencher et hop, une rosace pour la salade du déjeuner.

*/*- 🐦 Ses petits fruits dépassent souvent des touffes d’herbes, vous verrez. Quand vous l’aurez repérée une première fois, vous la reconnaîtrez partout.

*/*- 🐦 Avec les graines je fais de la moutarde, avec les feuilles, des salades…

*/*- 🐦 J’adore la cardamine parce que c’est un peu une « oubliée » des champs.

*/*- 🐦Elle fait partie de ces herbes sauvages qu’on ne voit pas quand on passe à côté. Elle cache son jeu avec ses fines tiges sombres et ses petites fleurs presque invisibles.
Mathilde Combes - Nature & Autonomie

*/*- 🐦 Une excellente idée pour les jardins urbains

Les Abeilles

Les secrets des plantes

� */*- 🐦 Ce printemps ,
 Notre Potager nous appelle
 Planter des fines herbes et une brochette de Biodiversité fruits & légumes pour :monsieur_madame ''TOUT le monde''.
 et si on s'occupait, aussi, de nos oignons !
 La forme, la taille, la couleur, le parfum…
 www.gerbeaud.com/jardin/fiches/varietes-oignons,1973.html
 Tout Ça pour :
 Transformer notre jardin ou notre quartier ,
 Le rendre plus sain,
 plus conviviale et plus vert (e)
 c’est tout à fait possible !
 Toujours est-il !
 les plantes ont aussi des processus
 d'information,
 de mémoire,
 de décisions,
 de résolution de problèmes».
 Comment expliquer ce mécanisme alors que la plante n'a pas de cerveau?
 Les plantes analysent en permanence leur environnement pour mesurer la température, l’humidité, la lumière, etc.
 Elles n’ont pas d’yeux et pourtant elles voient,
 elles n’ont pas de nez et pourtant elles sentent,
 elles n’ont pas d’oreilles
 et pourtant elles réagissent aux ondes sonores...
 https://www.letemps.ch/sci…/plantes-sontelles-animaux-autres
 Les arbres, aussi, nous informe.
 les arbres ont une activité électrique anormale qui se manifeste 3 à 4 jours avant un séisme et s'intensifie à l'approche du jour ‘’ J’’.

تجربتي مع الطاقة الشمسية الجزء الاول

Serre Solaire passive en bordure de notre parc Linéaire

L'humus se distingue du compost par son origine naturelle

Un environnement choyé et préservé

 🌴 L’objectif initial était alors d’atteindre rapidement l’autosuffisance alimentaire.

 🌴 C’était déjà ambitieux, mais le résultat ira bien au delà de leurs espérances !
 🌴 Très rapidement, les jardins potagers se mettent à fleurir aux quatre coins du village, un peu à la façon des Incroyables Comestibles (qui ont d’ailleurs envoyé quelque-uns de leurs membres en renfort).

 🌴De 2013, à 2015, le nombre de jardins potagers est passé de 1… à 40 ! Suffisant pour fournir assez de nourriture à toutes les familles !

********* 🌴 A St Jerome ***************
Longtemps perçue comme une idée fantaisiste,  🌴la permaculture séduit enfin les plus grands spécialistes de l’agriculture. Même le très sérieux Institut national de la recherche agronomique (l’Inra) est désormais conquis !
 🌴 La preuve avec cette étude passionnante aux résultats spectaculaires.

 🌴La permaculture c’est produire du bio, dans le respect des écosystèmes et en s’appuyant sur la nature plutôt que sur la chimie et la mécanique. Sur le papier, 🌴 c’est bien joli, mais en vrai, est-ce que ça marche et, surtout, est-ce que ça paye ? Oui, répond désormais l’Inra, en s’appuyant sur quatre longue années d’observation de la ferme du Bec-Hellouin, en Normandie.

ٍ  🌴 Nous souhaitons
 « Dans chaque école,
 chaque lycée,
 et encore plus dans chaque lycée agricole,
 il devrait y avoir un potager partagé
 où simplement on apprendrait à planter,
 à récolter, à semer, à se nourrir, à vivre, à être libre…
 Un endroit où l’on partagerait des savoirs,
 des graines, des connaissances mais aussi des légumes,
 des fruits,
 de la bonne humeur,
 du faire ensemble… »

« Ce n e sont pas vraiment des yeux,    D'autres Astuces      mais des lentilles qui ont la capacité à partir de la feuille de transporter les rayons de la lumière et des images qu’elles reçoivent. » 

C’est comme s’il y avait des capteurs sur les feuilles des plantes.

      Ces dernières années,''la Boquilla trifoliolata''      les recherches menées par Stefano Mancuso ont contribué à considérer le monde végétal sous un angle inédit en mettant en relief des caractéristiques surprenantes.

         Pour mieux comprendre et apprécier la vision de ce biologiste italien,

         regardez et écoutez cette conférence passionnante et pédagogique : « les racines de l’intelligence végétale ». Il remet en cause la perception que nous avons du monde.

     Utilisez des couches culottes dans vos plantes en pot

          😎 Video  Comment reconquerir la Terre ?

 

 

 

         Le jardinage n’est pas aussi simple qu’on le croit, 

                                mais avec ces astuces de          jardinage, tout le monde peut avoir la main verte !                                                  Suivez ces astuces de jardinage simples et vous pourrez sûrement faire pousser toutes les plantes que vous voulez !

clic & lire 🙃Un envahisseur chez moi que faire ?

 

 

http://astucito.com/parce-que-vous-avez-lu-12-astuces-de-jardinage-nous-recommandons-2/

 

                   ❤L'arbre est merveille du Japon

                   😘  Clir & Lire Le concept

          Label Abeille propose une solution innovante aux entreprises, aux apiculteurs et au grand public : la ruche « connectée ».

               Dotées de nombreux capteurs et d’un système antivol, la base connectée Label Abeille permet de mesurer le poids, la température, l’humidité, la luminosité, l'orientation, la géolocalisation ou encore la pression atmosphérique. Ces données sont envoyées via SiGfox ou le réseau GSM sur votre compte personnel. La base connectée rend la ruche « intelligente » et facilite le suivi de la colonie. En savoir plus

               A partir d’un ordinateur ou d’un smartphone, votre compte personnel Label Abeille vous permet de surveiller la santé de vos abeilles et leur productivité. Vous recevez des alertes par mail ou sms lorsque votre intervention est nécessaire (vol, miellée, essaimage…) : vous gagnez du temps et ne vous déplacez plus inutilement !

               La base Label Abeille est également un outil d’apprentissage et de communication. Grâce à son interface, les apiculteurs amateurs sont conseillés et les grandes entreprises partagent leur engagement auprès des abeilles. 

 

 

 

👍 Pour gouverner la permaculture,

 

 

       il faut la comprendre et,

      😘 pour ce faire, ( Clic : voir ce video)

l’étudier,

l’observer,

expérimenter

et non la sacraliser. »

 

 

 

 

 

 

         L’Italie a fait un premier pas concret dans l’interdiction du glyphosate.

        Qui fera le suivant dans l’Union européenne ? La France ?

       la Belle Province.......? On vous tiendra informé de la situation...(....).

 

    A lire aussi : Un pays européen interdit le glyphosate sur son territoire : une première 

 

                 Le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) est un désherbant total foliaire systémique, c’est-à-dire un herbicide non sélectif absorbé par les feuilles et ayant une action généralisée, autrefois produit sous brevet, exclusivement par Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup. Le brevet est tombé dans le domaine public en 2000, d'autres sociétés produisent désormais du glyphosate.

                 Le glyphosate seul est peu efficace, car il n'adhère pas aux feuilles et les pénètre difficilement. On lui adjoint donc un tensioactif (ou surfactant). Ces produits sont connus pour provoquer des mortalités cellulaires (par contact direct avec une cellule ou un tégument et des irritations).

 

Contre l’utilisation du glyphosate

Nous espérons aussi que les autres pays Canadiens .....européens profitent de cette opportunité pour que l’agriculture et les élevages en Europe deviennent plus sûrs et plus respectueux de l’environnement. C’est ce que les citoyens veulent. »

Les plantes sont des organismes vivants capables de voir ! L’hypothèse a été publiée dans une revue scientifique par le professeur italien Stefano Mancuso. Pourtant, d’après nos connaissances, elles n’ont pas d’yeux ni de système nerveux. Cela vaut bien quelques explications.

Les plantes nous regardent. Elles ont la capacité de déchiffrer les choses qui sont autour d’elles. Stefano Mancuso est le directeur du laboratoire de neurobiologie végétale de l’université de Florence en Italie. Comment est-il arrivé à formuler cette hypothèse ? Il prend l’exemple d’une plante qui vit au Chili : la Boquilla trifoliolata :

« Cette plante a une extraordinaire capacité au mimétisme. Elle grimpe à l’arbre et ses feuilles prennent l’aspect des feuilles de l’arbre. Autrement dit, elle change sa morphologie, sa couleur et sa consistance. Ses feuilles peuvent devenir plus grosses, plus fines et même se faire pousser des épines ! »

Suivre
"Le piante ci vedono, hanno 'sensori' sulle foglie" http://fb.me/3gXxRmY1j
09:02 - 26 Sept 2016
Photo published for Firenze, lo studio: "



j'aime
Cette étude de Stefano Mancuso se base sur un principe qu’il énonce ainsi :

« Pour que l’on puisse imiter, on a besoin de connaître ce que l’on veut imiter. »

« Ce n e sont pas vraiment des yeux,    D'autres Astuces      mais des lentilles qui ont la capacité à partir de la feuille de transporter les rayons de la lumière et des images qu’elles reçoivent. » 

C’est comme s’il y avait des capteurs sur les feuilles des plantes.

      Ces dernières années,''la Boquilla trifoliolata''      les recherches menées par Stefano Mancuso ont contribué à considérer le monde végétal sous un angle inédit en mettant en relief des caractéristiques surprenantes.

         Pour mieux comprendre et apprécier la vision de ce biologiste italien,

         regardez et écoutez cette conférence passionnante et pédagogique : « les racines de l’intelligence végétale ». Il remet en cause la perception que nous avons du monde.

     Utilisez des couches culottes dans vos plantes en pot

          😎 Video  Comment reconquerir la Terre ?

 

 

 

         Le jardinage n’est pas aussi simple qu’on le croit, 

                                mais avec ces astuces de          jardinage, tout le monde peut avoir la main verte !                                                  Suivez ces astuces de jardinage simples et vous pourrez sûrement faire pousser toutes les plantes que vous voulez !

clic & lire 🙃Un envahisseur chez moi que faire ?

 

 

http://astucito.com/parce-que-vous-avez-lu-12-astuces-de-jardinage-nous-recommandons-2/

 

                   ❤L'arbre est merveille du Japon

                   😘  Clir & Lire Le concept

          Label Abeille propose une solution innovante aux entreprises, aux apiculteurs et au grand public : la ruche « connectée ».

               Dotées de nombreux capteurs et d’un système antivol, la base connectée Label Abeille permet de mesurer le poids, la température, l’humidité, la luminosité, l'orientation, la géolocalisation ou encore la pression atmosphérique. Ces données sont envoyées via SiGfox ou le réseau GSM sur votre compte personnel. La base connectée rend la ruche « intelligente » et facilite le suivi de la colonie. En savoir plus

               A partir d’un ordinateur ou d’un smartphone, votre compte personnel Label Abeille vous permet de surveiller la santé de vos abeilles et leur productivité. Vous recevez des alertes par mail ou sms lorsque votre intervention est nécessaire (vol, miellée, essaimage…) : vous gagnez du temps et ne vous déplacez plus inutilement !

               La base Label Abeille est également un outil d’apprentissage et de communication. Grâce à son interface, les apiculteurs amateurs sont conseillés et les grandes entreprises partagent leur engagement auprès des abeilles. 

 

 

 

👍 Pour gouverner la permaculture,

 

 

       il faut la comprendre et,

      😘 pour ce faire, ( Clic : voir ce video)

l’étudier,

l’observer,

expérimenter

et non la sacraliser. »

 

 

 

 

 

 

         L’Italie a fait un premier pas concret dans l’interdiction du glyphosate.

        Qui fera le suivant dans l’Union européenne ? La France ?

       la Belle Province.......? On vous tiendra informé de la situation...(....).

 

    A lire aussi : Un pays européen interdit le glyphosate sur son territoire : une première 

 

                 Le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) est un désherbant total foliaire systémique, c’est-à-dire un herbicide non sélectif absorbé par les feuilles et ayant une action généralisée, autrefois produit sous brevet, exclusivement par Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup. Le brevet est tombé dans le domaine public en 2000, d'autres sociétés produisent désormais du glyphosate.

                 Le glyphosate seul est peu efficace, car il n'adhère pas aux feuilles et les pénètre difficilement. On lui adjoint donc un tensioactif (ou surfactant). Ces produits sont connus pour provoquer des mortalités cellulaires (par contact direct avec une cellule ou un tégument et des irritations).

 

Pensez-y

Les plantes ne sont pas faites uniquement pour le jardin et la terrasse; avoir des plantes dans son intérieur apporte un havre de paix et une toute de décoration spéciale. Par ailleurs, nous sommes…

Parc Fleuri d'Ashikaga

S@Vë... La meilleure période pour le voir en pleine floraison ?
S@Vë... Entre mi-avril et mi-mai.



S@Vë... Il est même possible de profiter de toute cette beauté naturelle depuis chez vous grâce à la visite virtuelle réalisée par le photographe Ralph Mirebs. Le pied !