22. mars, 2021

Lion produira ses propres batteries


Nous ‘’S@Vê’’ saluons cette bonne initiative .....La bonne Nouvelle se partage..
 Annoncé lundi, le projet dont la facture est évaluée à 185 millions $ devrait se traduire par la création de 135 emplois lorsque la construction du complexe sera achevée, en 2023.
 Par la suite, 150 postes de plus devraient s’ajouter.
 L’annonce a été effectuée en conférence de presse à Montréal en présence du premier ministre canadien, Justin Trudeau, du premier ministre québécois, François Legault, et du président et fondateur de Lion Électrique, Marc Bédard.
 La contribution de Québec sera un prêt pardonnable de 50 millions $ lié à la création d’emplois. De son côté, le gouvernement Trudeau offre 50 millions $ par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation. Le projet devrait permettre à Lion d’accroître sa production annuelle de véhicules à 2500 unités.
 La construction d'une usine devrait permettre à la société «d'améliorer sa structure de coûts», ce qui devrait contribuer à la rendre «plus compétitive», a fait valoir le gouvernement Legault dans un communiqué.

-*/*- Lion, qui a entre autres vendu des camions au géant Amazon et à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), compte actuellement 465 employés à Saint-Jérôme, où elle construit des autobus électriques et des camions urbains.
 -*/*- La municipalité des Laurentides avait également offert un terrain à Lion afin d'accueillir l'usine de batteries.

«(Environ) 80 % des composantes utilisées par Lion pour construire les véhicules proviendront d’environ 300 fournisseurs canadiens, a fait valoir M. Trudeau, dans ses remarques d’ouverture. Lion va devenir le premier fabricant de véhicules de poids moyens et lourds au Canada à produire ses propres batteries.»

-*///--Pour sa part, M. Legault a souligné que les appuis financiers permettront au Québec de «bâtir une expertise en transport électrique».
 En plus de l'usine, l'entreprise établira un centre d’innovation pour effectuer de la recherche et du développement afin de mettre à l’essai et de perfectionner d'autres produits, notamment des batteries pour des véhicules d’urgence tels que des ambulances.
 Fondée en 2008, Lion doit bientôt prendre le chemin de la Bourse de New York pour financer sa croissance, qui passera également par l’ajout d’une usine de production aux États-Unis.
 La valeur boursière initiale de la nouvelle entité, qui s’appellera Lion et dont le symbole boursier sera «LVE», a été évaluée à 1,9 milliard $ US (2,5 milliards $ CAN).
Julien Arsenault, La Presse Canadienne

Microsoft Actualités

Contribution: André H. Martel
Commentaires