Gaz et magnétisme

5. juin, 2021

 Que se passe-t-il près du centre de notre galaxie ?
 Pour aider à le découvrir, un nouveau panorama détaillé a été composé qui explore les régions juste au-dessus et au-dessous du plan galactique en radio et en rayons X.
 satellite chandra - Bing images
-*/*- https://www.bing.com/images/search?view=detailV2&ccid=1Rmlcqj0&id=F3075EB49C8F4510CADE26C4EFE8F92C051D7007&thid=OIP.1Rmlcqj0ckxTY3NWDhCE1QHaEK&mediaurl=https%3a%2f%2fimage.pbs.org%2fposter_images%2fassets%2fnpe11_int_chandrasatellite.jpg.resize.710x399.jpg&cdnurl=https%3a%2f%2fth.bing.com%2fth%2fid%2fRd519a572a8f4724c536373560e1084d5%3frik%3dB3AdBSz56O%252fEJg%26pid%3dImgRaw&exph=399&expw=709&q=satellite+chandra&simid=608009761102696944&ck=8B5A71BB9AB1BD5E6A20B4615C3CC93A&selectedIndex=0&idpp=overlayview&ajaxhist=0&ajaxserp=0
o Le rayonnement X capté par le satellite Chandra est affiché en orange (chaud),
o vert (plus chaud)
o et violet (le plus chaud)
o et superposé à une image très détaillée en ondes radio, affichée en gris, acquise par le réseau MeerKAT.
 Les interactions sont nombreuses et complexes.
 Des créatures galactiques telles que des restes de supernova en expansion,
 des vents chauds provenant d'étoiles nouvellement formées,
 des champs magnétiques inhabituellement forts et en collision
 et un trou noir supermassif central se battent tous dans un espace de seulement 1000 années-lumière de diamètre.
 De fines rayures brillantes semblent résulter de la :
 torsion
 et de la nouvelle connexion des champs magnétiques dans les régions en collision,
 créant un type énergétique de météo spatiale galactique présentant des similitudes avec celle créée par notre Soleil.
La poursuite des observations et des études promet non seulement de faire la lumière sur l'histoire et l'évolution de notre propre galaxie, mais de toutes les galaxies.

19. mai, 2021

⚡️-*/*- L'instrument SoloHI de Solar Orbiter a pu observer sa toute première éruption solaire par un « heureux hasard ».
 La sonde se trouvait derrière le Soleil en février quand une éjection de masse coronale a été détectée.
o ⚡️L’un des instruments de Solar Orbiter, la sonde de la Nasa et de l’ESA partie observer le Soleil, a vu sa toute première éruption solaire.
o L’agence spatiale américaine a fait savoir ce 17 mai 2021 que la mission avait assisté à cet événement le 12 février dernier (Solar Orbiter a été envoyé dans l’espace le 10 février 2020).
o Plus précisément, l’instrument de Solar Orbiter a détecté ce qu’on appelle une éjection de masse coronale (ou EMC), des « sortes de nuages magnétisés qui se propagent dans le milieu interplanétaire », comme le définit l’Observatoire de Paris.
 ⚡️Cette observation a été réalisée avec l’instrument SoloHI (abréviation de « Heliospheric Imager »),
 un télescope dont les mesures doivent permettre de localiser les éjections de masses coronales.
 SoloHI est chargé d’observer le vent solaire, la poussière et les rayons cosmiques qui se trouvent entre le Soleil et les planètes, décrit la Nasa dans son communiqué.
🎈 Voir L’EXPLOSION DE PARTICULES
 https://www.numerama.com/sciences/711982-cette-belle-eruption-solaire-a-ete-vue-par-un-heureux-hasard.html#utm_medium=e-mail&utm_source=newsletter_quotidienne_matin&utm_campaign=20210519
 Cette belle éruption solaire a été vue par un « heureux hasard » (numerama.com)