POUR L'AMOUR DE NOS PETITS-ENFANTS

3. juin, 2022

🔔  Clic      

  •    S@Vë...     C’est quoi la transidentité....?   
  • 💔   La transidentité,👍 1ere , 
  • c’est le fait de ne pas se reconnaître dans le genre qui nous est assigné,
  • mais plutôt dans celui du sexe opposé.
  • C’est s’identifier à un homme lorsqu’on est né femme,
  • ou à une femme lorsqu’on est née homme.
  • Pour réparer ce sentiment d’inadéquation,
  • certaines personnes décident de changer de genre.
  • C’est la pandémie de ce siecle.
  • Source :....(      ).....C’est la consultation excessive des réseaux sociaux qui est, à la fois, néfaste au développement psychologique des jeunes
  • et responsable d’une part très importante de la croissance du sentiment d’incongruence de genre. »
  •      S@Vë...             Accédez au communiqué « La médecine face à la transidentité de genre chez les enfants et les adolescents » de l’Académie nationale de médecine en cliquant ici ou sur l’image ci-de.....sous : Notre devoir :1ere , c’est envoyé un signal fort de votre engagement pour l’École.).....

  Constat :      Quelque 0,23 % de Québécois s’identifient comme transgenre ou non binaire.

1 sur 435

  •  🔔   Proportion de Québécois âgés de 15 ans et plus qui s’identifient comme transgenres (0,14 %)
  •      ou non binaires (0,09 %) en 2021.
  • Il s’agit des plus faibles proportions au pays,
  • alors qu’ils représentent 0,33 % de la population canadienne.
  • Cette différence s’expliquerait notamment par le fait que le Québec compte des villes dont la population est plus âgée,
  • comme Drummondville et Saguenay.
  •  Un peu plus de la moitié des personnes transgenres et non binaires (52,7 %) vivent dans l’un des
  •  six plus grands centres urbains du Canada,  🔔    soit Toronto (15,3 %), 🔔           Montréal (11,0 %),🔔           Vancouver (10,8 %), 🔔    Ottawa–Gatineau (5,6 %),  🔔     Edmonton (5,4 %) et 🔔      Calgary (4,5 %).
21. déc., 2021

1. Questionnement de genre : concept, principes, vocabulaire
2. Dysphorie de genre : aspects médicaux et questionnement éthique
3. Conséquences juridiques de la circulaire Blanquer pour les parents et les enseignants...

21. déc., 2021

🌞 Chère amie, Cher ami,
o🌴 صديقتي العزيزة
o 🌞 صديقي العزيز
 بعد رغبة المؤيدين أن قانون جمعيتك ، فإن 🌞 SOS Education 🌞 لديها:
 • تحليل البيانات العلمية والطبية والقانونية...
 • - تبادل مع جمعيات المبلغين عن المخالفات...
 • استعرض شهادات الأشخاص الذين يعودون على قرارهم بتغيير نوع الجنس وأسرهم...
 • منشورات دولية مشرحة عن مسألة التشابك بين الأطفال...
👉 💬 Inquiétée par la circulaire de Jean-Michel Blanquer « pro-transidentité » du 29 septembre 2021, et suite à la volonté des sympathisants que votre Association agisse, SOS Éducation a :
• - Analysé les données scientifiques, médicales et juridiques...
• - Échangé avec des associations de lanceurs d’alerte...
• - Épluché les témoignages de personnes qui reviennent sur leur décision de changement de genre, et de leurs familles...
• - Décortiqué les publications internationales sur la question de la transidentité chez les enfants...
👉 💬... pour évaluer les risques de sa promotion à l’École.
Les conclusions de nos travaux sont sans appel.
Cette circulaire n’a pas sa place dans l’école pour 3 motifs, objectifs et documentés, essentiels :
• 🌞 La transidentité n’est pas un fait
• 🌞 La transidentité est une idéologie militante transhumaniste
• 🌞 La transidentité est une illusion dangereuse
👉 💬 L’approche affirmative de la transidentité déclarée de l’enfant, dont la circulaire de Jean-Michel Blanquer prend fait et cause, n’est pas dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
👉 💬 Nous allons en faire la démonstration à travers deux productions :
• La vidéoconférence « Pourquoi la circulaire transgenre de Jean-Michel Blanquer représente un danger »
Accessible dès aujourd’hui.
• Une note d’analyse complète et documentée, diffusée prochainement.
👉 💬 Elles prouvent de manière solide que l’idéologie transaffirmative met en grave danger la santé mentale et physique de plus en plus d’enfants.
👉 💬 Donnez à cette opération toute son ampleur en participant à sa diffusion :
1. Transférez cet email à tous vos contacts ;
2. Faites un don généreux pour soutenir l’action de SOS Éducation.
👉 💬 Découvrez sans plus tarder la vidéoconférence sur les risques et les contradictions de l’approche affirmative de la transidentité des enfants à l’École.
Accédez dès maintenant à l’enregistrement vidéo en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous :

À noter : lorsque vous accédez à la vidéo, il est possible qu'un message apparaisse sur votre écran pour vous demander d’accepter les cookies de notre site Internet. Il vous suffit de suivre les indications sur l’encart vidéo pour pouvoir lancer la vidéo. Vous aurez aussi la possibilité de visionner la vidéo directement sur YouTube.
👉 💬 Le contenu de cette vidéoconférence est structuré en 3 parties :
1. Questionnement de genre : concept, principes, vocabulaire
Intervenant : Sophie Audugé - déléguée générale de SOS Éducation
2. Dysphorie de genre : aspects médicaux et questionnement éthique
Intervenant : Anne-Laure Boch, neurochirurgien des hôpitaux de Paris (intervenant en son nom personnel), docteur en philosophie, membre du conseil scientifique du séminaire d’éthique biomédical du collège des Bernardins
3. Conséquences juridiques de la circulaire Blanquer pour les parents et les enseignants
Intervenant : Aude Mirkovic, maître de conférence en droit privé (HDR), directrice juridique et porte-parole de Juristes Pour l’Enfance
Retrouvez la vidéoconférence dans son intégralité en suivant ce lien.
Vous le savez, SOS Éducation est pleinement mobilisée pour combattre l’activisme politique transaffirmatif dans les écoles, qui représente un vrai danger pour l'éducation, mais aussi pour la santé de nos enfants.
Nous devons communiquer auprès d’un maximum de parents, et agir pour que Jean-Michel Blanquer retire au plus vite sa circulaire qui ouvre grand les portes de l’École à l’idéologie militante et politique « d’affirmation du genre ressenti ».
Depuis plusieurs semaines, nous préparons un dossier d’analyse largement documenté sur ce sujet très sensible, ainsi qu’une pétition.
Nous vous le ferons parvenir très prochainement, en avant-première, avant sa diffusion massive pour alerter tous les citoyens, et aussi les députés, les sénateurs et les maires.
Soutenez, vous aussi, cette action
Vous êtes nombreux à nous demander comment vous pouvez participer à cette grande action, et nous aider à protéger les enfants à l'école.
Le moyen le plus simple et le plus direct pour contribuer, c’est de soutenir financièrement l’Association.
Comme vous le savez, SOS Éducation ne reçoit aucune subvention publique et se voit régulièrement mettre des bâtons dans les roues par l’administration pour l’empêcher d’agir.
Sans votre soutien financier régulier, il nous sera difficile de continuer notre travail pour améliorer l’École et protéger nos enfants.
Par votre don, vous nous permettez :
• de concentrer nos efforts sur ce combat essentiel,
• de diffuser nos travaux et nos conclusions dans les médias,
• d’agir dans l’intérêt supérieur de tous les enfants.
Toute contribution, même modeste, nous permet d’avancer ! Pour nous soutenir, rendez-vous sur notre page de dons sécurisée.
OUI, je soutiens SOS Éducation !

Vous pouvez aussi opter pour le don régulier par prélèvement mensuel.
C’est nouveau ! Vous pouvez choisir de soutenir l’Association dès 2 euros par mois. C’est le prix d’un café. 2 euros par mois, c’est 24 euros par an, et surtout vous donnez à SOS Éducation le moyen de se projeter dans l’avenir et de prévoir des opérations de plus grande ampleur.
Si vous êtes des dizaines de milliers à prendre cet engagement, vous participerez à la continuité de SOS Éducation, de manière indépendante et libre, c’est bien là notre force et notre pouvoir. Agir réellement et exclusivement dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
Un engagement de 2 euros par mois permet à l’Association de produire et diffuser une information de qualité sur l’Éducation, pour le bien de tous les enfants.
Un grand merci pour votre soutien.
Priorité à l'Éducation !

20. sept., 2021

                                           

👍  Clic:        Association des grands-parents du Québec | Salon des aînés de Saint-Jérôme (salondesaines.ca)

Pour ce faire, elle offre des services permettant :

  • D’aider les grands-parents et les petits-enfants vivant des difficultés en contexte familial dans le but de favoriser le maintien, entre autres, des relations personnelles de l’enfant avec ses grands-parents.
  • De sensibiliser les autorités et les médias concernant les problématiques vécues par les grands-parents, les petits-enfants et leurs familles;
  • De faire reconnaître l’importance du rôle des grands-parents dans la société, auprès des familles et des petits-enfants
19. sept., 2021

L’Association vise à continuer d’être un phare pour les grands-parents et les petits-enfants vivant des difficultés en contexte familial afin d’éviter qu’ils soient confrontés à l’isolement et à l’impuissance.
-*/*- Elle souhaite aussi maintenir ses services sur l’ensemble du territoire du Québec.